Déc 16 à fév 17 : de Curaçao au Guatemala en passant par Bonaire, Haïti et Cuba…

35-oxygen-au-mouillage-de-campos
Oxygen dans les eaux cristallines de Cuba

Bonjour à tous,

Pour résumer on a bien bourlingué de Curaçao au Guatemala en compagnie de notre amie fidèle Liliane et jusqu’au Mexique avec Pierre-Dominique et Mikaela. Ci-dessous la virée par le détail :

Curaçao : on retrouve Oxygen après plus de 3 mois au chantier pour l’antifouling et une grosse révision des moteurs avec dépose/repose mais tout était OK : Oxygen est très fort !!

1-couleur-des-salines-de-bonaire
Les salines à Bonaire

Klein Curaçao : petit arrêt pour une nuit, histoire d’amariner tout le monde……mais au mouillage ça bougeait presqu’autant qu’en mer !!!

3-flamands-roses-de-bonaire
Flamands roses de Bonaire

Bonaire : toujours aussi sympa, 3 jours de bonheur avec l’avitaillement au programme. Nous y fêtons Noël.

6-oxygen-a-l-ile-a-vache-haiti
Oxygen dans la baie Feret, île à Vaches, Haïti.

Haïti, Ile à vache, Baie Feret : Pour des raisons de sécurité nous nous sommes limité à l’île à Vache, dans une baie très sympa avec environ 15 bateaux. Nous y avons fêté le Nouvel An..

7-avec-soeur-flora
L’équipage d’Oxygen entoure Soeur Flora, île à vaches, Haïti.

Les petits gars locaux viennent en barque pour proposer leurs services avec plus ou moins d’insistance, mais tout est Ok. Nous sommes allés à terre dans la ville Madame Bernard, pour le marché (je passe les détails…) et pour rencontrer Sœur Flora qui dirige l’œuvre St François, petite femme vaillante qui soutient, organise, se démène pour un orphelinat et refuge pour enfants handicapés mentaux et physiques abandonnés, une grande leçon d’humanité qu’aucun de nous n’oubliera (je peux vous donner les coordonnées si vous voulez faire des dons).

5-sourires-de-haiti-malgre-tout.
Sourires des enfants d’Haïti, île à vaches.
10-agriculture-en-haiti
En Haïti  les cultures se font encore avec les boeufs

Coté douane/papier nous ne les avons pas fait car un arrêt à Haïti entraine forcément une mise en quarantaine sanitaire en arrivant à Cuba par les autorités cubaine !!!

12-santiago
Cathédrale de Santiago de cuba

Cuba : la terre promise depuis des mois. Ci-dessous notre parcours par la côte sud.

13-etalage-officieux-de-cigares-a-santiago-de-cuba
Réserve de cigares de contre bande….à Santiago de Cuba.

Santiago de Cuba, à la marina : entrée internationale avec médecin (on a caché la viande, les œufs….), chien (un cocker !) pour la drogue…. De plus il y a une usine proche qui crache des produits chimiques qui salissent la coque, un enfer à nettoyer. La marina est à environ 15km de la ville mais c’est l’occasion de prendre des taxi « locaux » !! La ville est très sympa, très authentique, les gens très avenants, serviables avec un énorme sourire. Il y a beaucoup de propagande pour le régime bien sûr et des groupes de musique à tous les coins de rue !! Très belle escale de charme et d’authenticité

15-oxygen-dans-la-baie-de-chivirico-cote-sud-de-cuba
Baie de Chirivico

Chivirico, petite crique avec un village de pêcheur, typique et mignon.

14-pecheurs-a-la-voile
Pêcheurs à la voile de la baie de Marea del Portillo.

Marea del Portillo, mouillage super protégé dans la mangrove où nous avons passé 4 jours pour laisser passer un front froid avec des pointes à 51 nœuds de vent (on avait préparé une seconde ancre, au cas où la première déraperait, on a pas fait les fiers toute la nuit)…..belles balades à faire à pied autour.

19-vaqueros-menant-un-taureau-a-marea-del-portillo
Les cow boy  menant un taureau dans la campagne de Marea del Portillo.

Cabo Cruz : très beau mouillage à la pointe sud, eau translucide. Village de pêcheurs super avec un phare.

21-cubaine-dans-sa-cuisine-pilant-du-cafe
Mére de famille  dans sa cuisine en train de moudre du café, Marea del Portillo.

Anclitas, 1er mouillage des jardins de la Reine. On est allé trop vite et sommes donc arrivé sur site de nuit, pas malin mais Oxygen va trop vite même avec 3 ris !!! mais le mouillage est très accessible et on a eu de la chance car il y avait déjà 2 bateaux au mouillage, leurs feux nous ont bien aidés. Pour la plongée : fonds sableux et herbeux.

23-paysage-de-carte-postale-des-jardins-de-la-reine
Plage de  rêve à Cuba…..

Cayo Cuervos Mouillage très bien protégé à l’intérieur des Jardins de la Reine, c’est le repli des pêcheurs de crevettes si mauvais temps et les bateaux Mama Crevettes (les bateaux pêcheurs déposent dans ces bateaux Mama leurs pêches de la nuit..)..

11-cap-tain-et-sa-copine-la-dorade-coryphene
Cap’tain et sa copine dorade coryphéne.

Cayo Alcatracito : eaux claires avec pléthore de langoustes !! On y fait la connaissance d’un catamaran local skippé par les militaires cubains pour des français de Chatelaillon…..

Cayo Breton : sympa avec encore des langoustes. Par contre une murène verte a jouer les chiens de garde, Impressionnant !!

Cayo machos de Fuerta : Encore génial, avec langoustes…..

Casilda marina : petite marina proche de Trinidad. L’accès est mal indiqué, étroit avec peu de fond (90cm), heureusement que nous étions guidé par les locaux !! On y a laissé Oxygen durant 5 jours pour une expédition terrestre.

42-raies-pastenagues-calines
Raies pastenagues complices.
26-equipage-a-bord-d-une-belle-americaine-a-la-havane
Liliane, notre guide, Cap’tain syl  & Mouss’Isa.

La Havane : Qu’en dire ? dormir chez l’habitant (casas particulares), trainer dans les rues à l’architecture décatie ou restaurée, admirer les belles américaines, écouter les musiciens….tout était magique, et cette fameuse avenue du Malecón…..beaucoup de couleurs vives ou délavées…

24-couleurs-de-la-havane
Architecture et vieilles américaines à la Havane.
28-propagande-en-couleur
La propagande sur les murs de la Havane.

Trinidad : là c’est le temps qui s’est arrêté. Cowboys dans les rues, un véritable artisanat de broderie, une architecture coloniale espagnole, rues très inégalement pavées…..

31-place-principale-de-trinidad
Place centrale de Trinidad.
34-jeune-vaquero-cowboy-a-trinidad
Vaquero (cow boy) dans une rue de Trinidad

Cayo Sal (inclus dans Cayo de Dios), cool.

Cayo Largo, marina : Ile touristique sur laquelle les cubains ne peuvent se rendre sauf pour y travailler. on y a fait les papiers de sortie, visite des autorités juste avant le départ à 6 h du matin pour s’assurer qu’aucun cubain ne s’enfuyait du territoire en se cachant dans le bateau !!

Cayo Rosario : super, très beaux fonds.

39-il-n-y-a-plus-qu-a-les-deguster
Mouss’Isa et ses copines Langoustes….

Cayos Campos, super beau. Eaux turquoises avec très très peu de fond. L’île est une réserve avec 2 gardiens/pêcheurs, il y des singes et des crocodiles. On a bien vu les premiers mais seulement les traces des seconds…..et pourtant on a cherché longtemps…

38-cap-tain-le-gardien-de-la-reserve-de-campos-et-pierre-dom-sous-des-ombrelles-improvisees
Cap’tain Syl, le gardien de l’ïle et Dom

Cayo Matias : super chouette

36-singes-de-campos
Les singes de Cayo Campos

Mexique, Cozumel marina Caleta : île très touristique sans intérêt. De plus papiers entrée/sortie très très chers.

P1030754
Requin dormeur en ballade (d’ordinaire ils dorment sous les roches)

Mexique, Banco de Chinchorro : C’est un atoll, il n’en existe que 4 en Atlantique. Pas facile d’accès, surtout quand le soleil est de face !! On a mouillé à l’entrée nord, sous le phare. On a pas pris le temps d’aller au centre de l’atoll mais il y a sans doute des fonds supers. En 1 plongée on a vu 1 beau requin, plusieurs raies, des grosses bêbêtes…

P1030571
Poisson Capitaine

Belize : Petit pays mais immense barrière de corail, c’est la seconde au monde après celle d’Australie : sublime !

41-oxygen-dans-la-grande-barriere-de-corail-du-belize
Oxygen dans la barrière de corail du Belize

San Pedro : petite ville de l’île de Ambergris Caye, point d’entrée de la grande barrière de corail, tout au nord du pays. c’est aussi la vedette de la chanson La Isla Bonita de Madonna !!
Ensuite c’est un labyrinthe de minuscules îlots à fleur d’eau baignés dans des eaux d’une clarté à donner le vertige en plongée…: Cay Caulker, Long Cay, Goff’s Cay, Colson Cays, South Water Cays, Lagoon Cays.
Un arrêt à Placencia au sud de la barrière pour faire les papiers de sortie du pays. On en profite pour faire un plouf dans la belle piscine du Placencia hotel and Residence Marina, où un chef français officie depuis quelques années. La petite ville de Placencia Harbour est mignonne, on dirait un village de poupées.
Encore quelques ilots en hors la loi (puisque nous avons effectué les papiers de sortie, nous ne sommes pas censé trainer….) : Northeast Sapodilla Cays et Cabo Tres Puntas.

Nous quittons les eaux belizéennes mais nous n’avons pas eu suffisamment de temps pour explorer suivant nos envies, on va être obligé d’y retourner…

P1030756
Poisson coffre 

Guatemala
Livingston : port d’entrée, nous faisons les papiers avec l’agent Raùl, il s’occupe de tout pendant que nous visitons cette petite ville coupée du Guatemala. En effet on y accède seulement par bateau. Il y a juste une route côtière mais qui va au Belize voisin. Le gouvernement guatémaltèque n’a pas jugé utile de financer les travaux routiers pour franchir les montagnes environnantes…

 

46-pecheur-lancant-son-filet-dans-le-rio-dulce
Pêcheur à l’épervier, dans le lac Golfete du Rio Dulce

Puis nous entrons dans la rivière Rio Dulce, c’est sublime sur 15 miles nautiques avec un mur immense de végétation de chaque côté remplis d’oiseaux et une eaux intensément verte…

44-rio-dulce-coulant-au-milieu-de-la-jungle
Dans le Rio Dulce, tout est vert…..

Texan Bay : petit mouillage dans un repli sinueux de la rivière

Frontera : Village sous un pont routier immense, qui concentre une vingtaine de marinas plus ou moins professionnelles. Faut juste choisir la plus sérieuse avec les pontons les plus solides, nous avons donc choisi Ram Marina, Oxygen s’y repose à une super place repérée par Cap’tain Syl…..C’est bien à l’abri des cyclones, en eaux douces, mais par contre c’est humide et plein de bébêtes, bref la jungle environnante à vite fait de s’inviter à bord. Nous avons loué un déshumidificateur qui fonctionne 24h/24, enfin on espère !

DSC_8231
Héron du Rio Dulce

Antigua : dernière étape avant l’avion : une petite virée de 2 jours dans l’ancienne capitale des colonies espagnoles pour toute l’Amérique Centrale. C’est comme un gros Trinidad. Ce fut une très belle découverte, très tranquille à 1 h de l’agitation de Guatemala City. Architecture superbe, très homogène. En fait cette capitale a été créée en 1543 et abandonnée subitement, sans plus aucun développement en 1773 en raison des trop nombreux tremblements de terre et éruptions des volcans environnants. Et depuis c’est une petite ville de province qui vivote, tranquille dans un environnement magnifique mais dangereux (France Diplomatie signale encore une importante activité volcanique en 2016…)

48-antigua-sous-la-menace-du-volcan-agua
Antigua sous la menace permanente du volcan Agua.

A très bientôt pour de nouvelles aventures…

50-vendeuse-d-artisanat-local-a-antigua
Vendeuse maya de tissus 
49-cathedrale-de-antigua
Cathédrale de Antigua

 

 

 

Laisser un commentaire